Covid 19

 

COVID-19 - Ressources pour nos membres

 

 

La Fédération des kinésiologues du Québec suit la situation liée à la COVID-19 de très près et fait son maximum pour informer les kinésiologues de l'évolution de la pandémie et des mesures mises en place pour soutenir les professionnels.

Sur cette page, vous trouverez les liens vers les ressources nécessaires pour les kinésiologues. Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à nous les transmettre par courriel. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais et enrichirons cette page de notre réponse.

N'oubliez pas de consulter cette page régulièrement ! Nous mettrons les informations à jour quotidiennement.

Nous vous rappelons que si la COVID‑19 vous inquiète ou si vous présentez des symptômes comme de la toux ou de la fièvre, vous pouvez contacter, sans frais, le 1 877 644-4545.

 

Politiques de la FKQ à l'intention des kinésiologues

 

Confinement du Québec dans le contexte de la COVID-19

En raison de l’évolution récente de la situation épidémiologique, tout le Québec, sauf les Terres-Cries-de-la-Baie-James et le Nunavik, se retrouvent en alerte maximale (zone rouge) du 9 janvier au 8 février 2021 inclusivement.

Mesures en vigueur (détaillées)

 

Autres liens importants

 

Précisions

Les activités sportives libres sous forme individuelle ou en bulle sont permises à l’extérieur. Un couvre feu est imposé entre le 9 janvier et le 8 février de 20h à 5h. 

Les services professionnels de soins de santé (kinésiologie, dentistes, optométristes, physiothérapeutes, ostéopathes, etc.) ne sont pas visés par ces fermetures et pourront poursuivre leurs activités pour les personnes nécessitant un service en présentiel. Nous demandons aux kinésiologues de favoriser la télésanté si possible.

Les activités des salles d'entrainement demeurent interdites jusqu'à nouvel ordre*. 

*Précisions du MSSS: À la lumière des décrets 1039-2020 et 1145-2020, ce ne sont pas les lieux qui sont fermés, mais bien les activités exercées dans ces lieux qui sont suspendues. Dans le présent cas, l’entraînement physique sur les appareils. Ainsi, il faut permettre au propriétaire d’y accéder pour vérifier, par exemple, que tout est en ordre dans la salle d’entraînement physique, ne serait-ce qu’à des fins d’assurance. Plusieurs activités peuvent s’exercer dans un même lieu. Il faut donc comprendre que bien que les activités des salles d’entraînement physique soient suspendues, toute personne peut accéder à cette même salle d’entraînement physique pour des activités non suspendues (ex. : cas du kinésiologue en consultation, ou d’un physiothérapeute par exemple) ou par le propriétaire pour des questions administratives ou de ventes de produits. L’objectif de la mesure étant d’éviter les regroupements de plusieurs personnes dans un même endroit, un propriétaire pourrait enregistrer, seul, une séance d’entraînement physique pour diffusion sur le web, en respectant les mesures sanitaires. Ce serait conforme à l’intention du gouvernement.

Le kinésiologue peut donc avoir accès à ce milieu pour enregistrer des séances en télésanté, pour tenir des consultations privées, pour la gestion, pour la vente de produits, etc. Mais il ne peut entrainer le client sur des appareils. Lorsque le kinésiologue rencontre un client en consultation, il peut utiliser des instruments tels un kettlebell, un ballon suisse, un élastique et autres instruments, pour évaluer le client ou pour démontrer des exercices d'entraînement ayant pour but d’améliorer ou de maintenir sa condition physique. Le kinésiologue doit continuer de s'assurer de respecter toutes les mesures sanitaires en vigueur.

Toutes les installations sportives intérieures doivent fermer à compter du 9 janvier.

Les centres d’escalades, les centres de boxes, d’art martial, de gymnastique, de rame et autre sport spécifique en pratique libre seront fermés donc l'accès pour la pratique libre ne sera pas permise. 

Si vous avez d'autres demandes spécifiques, référez-vous à la FAQ et n’hésitez pas à contacter un conseiller ou une conseillère de la santé publique.

Pour obtenir les dernières informations et connaître les toutes mesures à jour, incluant l’aide financière, concernant la COVID-19, nous vous invitons à consulter les sites suivants :

 

Couvre-feu et autorisation

Toutes les cliniques de soins de santé et de services professionnels restent ouvertes et les services peuvent s’offrir après les heures du couvre-feu. Cependant, il est demandé de faire preuve de diligence et ainsi de déplacer les rendez-vous lorsque cela est possible, afin de faciliter le travail des opérations de contrôle routier. À noter, cependant, que la diffusion d’un entraînement à partir d’un gym n’est pas reconnue comme étant essentielle et donc ne peut se faire en dedans de la période du couvre-feu.

Lors de leurs déplacements durant le couvre-feu, il se pourrait que les kinésiologues aient à justifier les motifs de leur sortie. Pour ce faire, nous avons adapté le document du gouvernement pour leurs besoins.

Téléchargez l'autorisation →

La clientèle pourrait également avoir à prouver son droit de sortie auprès des autorités. Un reçu de transaction, une confirmation de rendez-vous (ex. par courriel) ou un reçu de consultation seront des pièces justificatives acceptées lors d'une vérification. 

 

Programmes d'aide financière et mesures en place 

Pour communiquer avec l'Agence du revenu du Canada

  • Appelez le 1-833-966-2099 à propos des prestations liées à la COVID-19 administrées par l'ARC.
  • Si vous avez des questions sur l'assurance-emploi ou sur votre compte Mon dossier Service Canada, veuillez communiquer avec Emploi et Développement social Canada. Remplissez le formulaire de demande de services en ligne. Un agent de Service Canada vous rappellera dans les 2 jours ouvrables.

 

Protégez-vous, votre famille et vos clients!